Balade musicale à Rixensart: trio Khnopff à cordes et clavier

Balade musicale à Rixensart: trio Khnopff à cordes et clavier

Article paru le 09/10/2020
Quand :
22 octobre 2020 @ 17 h 00 min – 20 h 00 min
2020-10-22T17:00:00+02:00
2020-10-22T20:00:00+02:00
Où :
Eglise St Sixte
Place Communale
Genval
Coût :
10 € étudiants, 13 € seniors, 15€ adultes
Contact :
Balade musicale à Rixensart: trio Khnopff à cordes et clavier @ Eglise St Sixte

Les interprètes Le Trio Khnopff attire l’attention du monde musical dès la parution de son premier album « Weinberg 1945 » qui recueille 5 étoiles dans Classica avant d’être sélectionné comme « Chamber Choice of the Month » par le très réputé BBC Music Magazine. La critique internationale loue l’énergie qu’il dégage, l’originalité de ses choix artistiques et l’intensité expressive de ses interprétations.
Réunis autour d’un peintre symboliste belge dont l’œuvre exceptionnelle témoigne de la vivacité de l’art à Bruxelles au tournant du XXè siècle, Sadie Fields (violon), Elodie Vignon (piano) et Romain Dhainaut (violoncelle) partagent leur formidable expérience de chambriste et leur créativité pour défendre avec enthousiasme et exigence des programmes novateurs.

Le concert
Les artistes nous joueront le trio de Schubert opus 100 et Fauré opus 120. Cela fonctionne très bien en miroir et la sensualité de Fauré vient bien contrebalancer le côté plus intellectuel de Schubert.

Schubert
Alors qu’il est gravement malade, en 1827, âgé de 30 ans, et en fin de vie à Vienne, Franz Schubert continue à composer son oeuvre prolifique « tardive » avec un indestructible enthousiasme et vitalité, avec un « lyrisme schubertien musical romantique allemand » dont il est maître, avec entre autres ce trio en mi bémol majeur en quatre mouvements pour violon, violoncelle, et piano.

Gabriel Fauré
Septembre 1922. Gabriel Fauré a 77 ans. Après une période difficile, l’inspiration lui revient. Fauré a conçu l’Allegro, ma non troppo avec la simplicité souveraine de celui qui n’a plus rien à prouver : le mouvement chante avec naturel, accompagné d’un piano fluide et dépouillé. Dans le céleste Andantino, les trois instruments tissent une mélodie infinie, changeant régulièrement de rôle, sur des évolutions harmoniques d’une subtilité rare qui conduisent à la réexposition, sommet émotionnel de toute la partition. L’Allegro vivo est un scherzo impétueux, virtuose et brillant, dont l’expression hésite entre le jeu et l’inquiétude. (source : Palazzetto Bru Zane – centre de musique romantique française)