Animaux situés en prairie en cas de basses températures

Animaux situés en prairie en cas de basses températures

Catégorie : Informations

En cas de température très basse, les propriétaires doivent prendre certaines précautions :

1. Indications générales

Celui qui détient des animaux en prairie doit prêter attention à leur santé ainsi qu’à leur bien-être lors des périodes de froid.

Une alimentation adéquate est extrêmement importante car les animaux consomment davantage d’énergie en raison du froid extrême. En effet, plus la température est basse, plus les besoins énergétiques sont élevés. Ainsi, les besoins nutritionnels peuvent augmenter de 35 % lorsqu’on atteint les -10 °C.
En cas de manque d’herbe dans le pré, l’alimentation doit être complétée, par exemple avec du foin ou du préfané. De plus, ces animaux doivent avoir à tout moment accès à de l’eau potable fraîche et il faut empêcher cette dernière de geler en la changeant régulièrement. Enfin, la surface du pré doit être sèche et un abri suffisant doit être présent.

2. Animaux moins résistants comme par exemple les chèvres et les moutons

Toutes les espèces ne sont pas prémunies contre le froid. Les moutons et les chèvres sont bien moins résistants que les bovins et les chevaux et il est donc important de les rentrer en cas de températures extrêmement froides.

3. Pour les animaux plus résistants

Certaines conditions doivent également être respectées pour pouvoir les laisser à l’extérieur :

  • Les animaux doivent avant tout être en bonne santé, en bon état d’embonpoint et avoir un poil d’hiver bien développé.
  • Les jeunes animaux, de même que les plus vieux, ne doivent pas être détenus à l’extérieur en cas de gel
  • Lors de conditions météorologiques extrêmes, telles que de violentes averses de pluie ou de neige, le propriétaire de l’animal doit mettre à sa disposition un endroit sec où il puisse se coucher, comme un abri par exemple.

Les cas de négligence ne sont pas toujours facilement identifiables. Ainsi une fine couche de glace accrochée au poil d’un cheval est un signe que l’animal est bien isolé, et non-nécessairement qu’il souffre du froid.

En dehors des conditions précitées tout animal détenu en prairie doit disposer d’un abris naturel ou artificiel. A défaut il doit être rentré dans un bâtiment adéquat le protégeant des conditions météorologiques extrêmes qui peuvent porter atteinte à leur bien-être.

4. Si vous suspectez un cas de négligence

Vous pouvez contacter le Service d’inspection via le formulaire de plainte disponible sur le portail du bien-être animal : http://bienetreanimal.wallonie.be/

Afin d’éviter des contrôles inutiles. Il est demandé de faire une description la plus complète possible de la situation.
Si vous ignorez l’identité du responsable des animaux, il est préférable de contacter directement la police locale ou le cas échéant l’échevin du bien-être animal de votre commune.

Imprimer