Catégorie des archives: Infos du Collège

Meilleurs Vœux !

Catégorie : Message du Bourgmestre

Chère Madame,
Cher Monsieur,

Dans quelques jours, nous tournerons la page de 2018 pour entamer celle de 2019 !

Lors des élections du 14 octobre, vous avez choisi vos représentants pour le Conseil communal. Ces derniers ont prêté serment lors de la séance du 3 décembre, installant ainsi le nouveau Conseil communal pour les 6 prochaines années. Avec cette nouvelle législature, de nouveaux projets vont voir le jour. Cette nouvelle année s’annonce donc passionnante.

La première partie de l’année 2019 sera consacrée à la réflexion sur la situation existante et sur les actions à mener dans le courant de cette mandature. Celles-ci s’inscriront dans le cadre du Programme Stratégique Transversal, basé sur la future déclaration de politique générale.

Pour assurer la transition, le budget 2019 reflètera une logique de continuité pour garantir le bon fonctionnement de l’administration et la pérennité des actions en cours tandis que, plus tard dans l’année, des chiffres concrets viendront traduire les projets qui seront menés en 2019 dans le cadre du Programme Stratégique Transversal.

Le PST pour une meilleure gestion locale

Le Programme Stratégique Transversal ou PST est un outil de gouvernance local qui va permettre aux communes de moderniser leur gestion publique. Les avantages de cette démarche de planification stratégique sont multiples : il fixe le cadre des actions et projets que l’on souhaite réaliser, il offre une vision sur le long terme, il propose une évaluation tout au long de l’année, il permet de maximaliser l’utilisation de toutes les ressources (financières et humaines) et, finalement, il optimalise le service rendu au citoyen. Nul doute que le PST nous aidera à concrétiser nos projets et nos actions dans les meilleures conditions.

Œuvrer pour le bien commun

Notre rôle, en tant qu’élus, est d’œuvrer ensemble pour le bien commun. En cette période de fêtes, il est essentiel de rappeler la valeur et le respect du bien commun. D’ailleurs, dans le mot « Commune », on retrouve cette notion de commun. Une tâche pas toujours aisée dans notre société de plus en plus individualiste qui prône le chacun pour soi. Afin d’assurer notre mission de représentants de toute la population, nous devons écouter toutes les voix et pas seulement celles qui crient le plus fort ; faire preuve de bon sens ; prendre en compte tous les critères objectifs ; se concerter avec les différents acteurs…
Le bien commun et l’intérêt général avant tout !

Pour l’heure, nous allons terminer cette année en beauté. Notre belle commune s’est déjà parée de ses plus beaux atours avec les illuminations de fêtes.
Je vous souhaite de passer de merveilleux moments avec les personnes que vous chérissez pour ces fêtes de fin d’année et je vous adresse mes meilleurs vœux pour 2019.

Patricia LEBON,
Votre Bourgmestre


Se souvenir du passé pour mieux préparer l’avenir

Catégorie : Message du Bourgmestre

Chère Madame,
Cher Monsieur,

Ce 11 novembre, nous célébrerons le centenaire de l’Armistice qui a marqué la fin de la Première Guerre mondiale. En effet, le 11 novembre 1918, à 11 heures, les cloches et les clairons retentissaient annonçant le cessez-le-feu. L’heure de la libération sonnait enfin, après quatre années de guerre ; un soulagement pour les pays Alliés. Cent ans plus tard, nous continuons à rendre hommage à nos soldats, morts sur le front.

Ne pas reproduire les erreurs du passé

En ces moments de commémoration, nous devons nous rappeler que toutes nos décisions entraînent des conséquences pour l’avenir. Il a suffi d’un acte pour déclencher la guerre en 1914. En juin 1919, le Traité de Versailles, qui marque officiellement la fin de la Grande Guerre, impose à l’Allemagne de payer le prix du conflit. Cette décision plonge l’Allemagne dans une hyperinflation. Le pays s’appauvrit et un sentiment de revanche grandit au sein de la population allemande. C’est la montée du nazisme et nous connaissons tous la suite de l’Histoire. Là encore, il aura suffi d’une décision.

Heureusement, les choix que nous opérons au quotidien n’ont pas de tels effets dévastateurs. Toutefois, notre vision du futur doit guider nos présentes résolutions.

Éveiller nos jeunes à leur héritage

Les erreurs du passé sont une source d’enseignement pour l’avenir. C’est pourquoi, il est de notre responsabilité d’éveiller nos jeunes à leur héritage. Grâce aux enseignants, les enfants connaissent l’Histoire de leur Pays et, cette année encore, les enfants des écoles de la Commune sont invités à prendre part aux célébrations du 11 novembre en présence du Conseil communal, des Associations patriotiques et des familles des Anciens Combattants.

2018, une année de commémoration

La commune de Rixensart a tenu à raviver les mémoires en organisant des événements tout au long de cette année anniversaire : soirée littéraire, expositions, conférence, bal populaire, reconstitution d’une classe d’antan…

Ce cycle 14-18 se clôturera avec la représentation du spectacle historique de Patrick Mallory « 14-18 On s’en souvient » le samedi 10 novembre à 20h au Centre culturel de Genval ainsi qu’avec l’exposition itinérante « La grande guerre dans les grandes lignes ».

Afin de rendre hommage à nos soldats disparus, je vous invite le dimanche 11 novembre dès 10 heures à l’église Saint-Sixte à Genval pour le Te deum. Ensuite, nous nous rendrons successivement aux quatre Monuments aux Morts de la Commune.

Je vous retrouverai à 12h30 à la Maison communale pour partager le verre de l’amitié.

Au plaisir de vous y rencontrer,
Patricia LEBON
Votre Bourgmestre


L’histoire de notre commune en images, nous avons besoin de vous !

Afin d’illustrer « l’arbre » de nos anciens bourgmestres, nous faisons appel à vous !
En effet, nous avons le projet de réunir un maximum d’informations, de photos, iconographies, gravures… représentant les bourgmestres qui ont siégé dans les trois communes : Genval, Rixensart et Rosières avant la fusion des communes en 1977.

Ci-dessous, voici la liste des bourgmestres des trois entités. Si vous avez dans vos archives personnelles ou familiales des photos ou tout autre support visuel (peinture, esquisse, gravure…) qui représentent un des anciens bourgmestres de l’époque, contactez Gaëtane Ghistelinck : .

Merci pour votre collaboration !

pdf-icon Listing de nos Bourgmestres version PDF


Les ambulances de l’ACS, toujours là pour vous ! – Septembre 2018

Catégorie : Message du Bourgmestre

Chère Madame,
Cher Monsieur,

Après l’été et ses festivités, place à la rentrée et aux projets ! Il me tient particulièrement à cœur de vous parler d’un projet : celui de l’ACS qui ambitionne de construire prochainement un bâtiment pour les départs d’urgence. Une nécessité pour continuer à assurer un service de qualité. Pour voir le jour, ce projet a besoin de votre soutien.

L’ACS, depuis 50 ans à vos côtés

En 2019, les ambulances de l’ACS fêteront leurs 50 ans d’existence. Depuis 1969, l’Amicale des Corps de Sauvetage est devenue un incontournable de la sécurité et des soins pour les communes de Rixensart, Lasne et La Hulpe. En effet, quand vous composez le 112, c’est, dans la majorité des cas, une ambulance de l’ACS qui viendra à votre secours. L’ACS répond aussi présente lors de catastrophes qui nécessitent l’intervention urgente des services de secours ou encore lors d’événements de manière préventive. L’ACS sera d’ailleurs des nôtres lors de Rixensart en fête, le 16 septembre prochain.

400 bénévoles à votre service

Ce ne sont pas moins de 400 bénévoles dont 150 volontaires actifs sur le terrain qui font la force et l’efficacité de l’ACS. Des bénévoles qui ont toujours mis l’accent sur la formation et visé le professionnalisme et l’excellence dans leur mission.

Un bâtiment pour les départs d’urgence

Afin de continuer à offrir un service de qualité, l’ACS projette de construire un bâtiment attenant à la structure existante pour y entreposer les véhicules d’interventions qui stationnent actuellement à l’extérieur. A l’abri, leur longévité et celle de leur matériel sera garantie. Ce futur hall permettra aux ambulanciers de gagner un temps précieux au moment des départs, des minutes qui peuvent sauver des vies !

Ils ont besoin de nous

Financée principalement par des dons privés, l’ACS a besoin de nous pour réunir les 500.000 € nécessaires à la concrétisation de son projet. En vue de lancer un appel aux dons privés et d’entamer des démarches auprès des pouvoirs publics, un groupe dont je fais partie et composé de membres des trois communes et de sympathisants a été créé. Je fais donc appel à votre généro-
sité car nous sommes tous susceptibles d’être confrontés à une situation d’urgence où nous ou un de nos proches aura besoin d’une intervention rapide et efficace.
Si vous voulez contribuer à ce projet : vous pouvez adresser vos dons sur le compte : BE43 0018 3885 8201.

Comme l’ACS, je propose de vous retrouver ce dimanche 16 septembre lors de Rixensart en fête. Comme chaque année, ce rendez-vous incontournable de l’agenda des Rixensartois(e) réunira les artistes, artisans et associations de notre belle commune.

Et, en prélude à Rixensart en fête, je vous donne rendez-vous le vendredi 14 septembre dès 20h30 sur le site de la Maison communale de Rixensart, au Bal de l’Armistice, organisé dans le cadre du Cycle 14-18.

D’ici là, je vous souhaite à toutes et tous une très belle rentrée !

Patricia LEBON,
Votre Bourgmestre


Rue de Limalsart – organisation du stationnement

Catégorie : Infos du Collège

Afin de garantir la sécurité de tous les usagers et de fluidifier la circulation, des zones de stationnement alternées vont être aménagées de manière provisoire, dans la rue de Limalsart. Pendant trois mois, soit jusque fin septembre 2018, le service mobilité pourra analyser si cette solution est la plus adaptée. Si l’essai se révèle concluant, cette organisation du stationnement sera soumise aux approbations successives du Collège et du Conseil communal, puis du Service public de Wallonie, pour une mise en œuvre définitive.

Dès la semaine du 2 juillet, le stationnement sera limité à certaines zones.
En-dehors de ces zones, l’interdiction de stationner sera signalée par des panneaux E1 :

Le stationnement ainsi organisé, la Zone de Police La Mazerine sera d’autant plus attentive au stationnement sur les trottoirs et les accotements en saillie. Pour rappel, ceux-ci sont uniquement destinés à l’usage des piétons. Les véhicules ne peuvent s’y stationner. Ils doivent se positionner entièrement en voirie, tout en laissant une largeur de 3 mètres de passage.


Commune hospitalière, l’école de Rosières accueillera des invités cet été

Catégorie : Infos du Collège

En tant que commune hospitalière, Rixensart cherche sans cesse à trouver des solutions pour l’accueil des réfugiés.

C’est pourquoi, le Collège a décidé de mettre à disposition de la plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés la salle de gymnastique, les vestiaires et les sanitaires de l’école de Rosières du 05 juillet au 15 août.

Cet espace permettra un hébergement collectif pendant les vacances d’été coordonné et encadré par le groupement local Rixrefugee. Si vous aussi, vous êtes sensibilisés par la question de l’accueil des migrants et que vous souhaitez vous investir, n’hésitez pas à contacter Rixrefugee à l’adresse .


Des finances saines qui garantissent des services de qualité !

Catégorie : Infos du Collège

Le dernier Conseil communal a été l’occasion de présenter non seulement le compte 2017 mais aussi le premier ajustement budgétaire 2018. Ces deux exercices montrent l’évolution positive des finances communales de Rixensart à travers quelques indicateurs clés !

L’année 2017 se termine avec un résultat largement positif de + € 504.764 € à l’exercice propre ce qui est excellent et qui confirme la tendance imprimée depuis 2014. Le retour à l’équilibre financier structurel, objectif affirmé de cette législature, est donc bien certifié par ce dernier compte ainsi que les projections faites en mode pluriannuel dans l’exercice de modification budgétaire.
Ceci confirme également la concrétisation de la politique de rigueur mise en œuvre par le Collège et donc la tendance observée dans les derniers résultats disponibles.

Il est à noter que ce résultat est obtenu sans augmentation des impôts (ni personnes physiques, ni précompte immobilier).

Par ailleurs, des réserves importantes, + de 6 millions d’€ au niveau du résultat global, cumul des années antérieures, sont disponibles pour les investissements futurs, ce qui permet d’avoir une confiance dans l’avenir pour tous les services à la population.

Le volume de la dette, souligné par d’aucun comme important, ne grève cependant pas de manière excessive le budget ordinaire dans la mesure où la charge de la dette ne dépasse guère les 10 % du budget en question grâce à une contractualisation de nos plus gros emprunts à des taux extraordinairement bas.

Boni à l’exercice propre d’année en année, résultat global largement positif, charge de la dette maîtrisée et un niveau de taxation réduit, sont autant d’indicateurs de base positifs qui témoignent de la bonne santé financière de la commune de Rixensart.


Amicale des Corps de Sauvetage (A.C.S.) – Appel aux dons

Catégorie : Infos du Collège

C’est en juillet 1969 que l’Amicale des Corps de Sauvetage (A.C.S.) met en place son premier poste de secours lors du passage du tour de France à La Hulpe. Son but final est d’implanter sur le territoire de la commune, un service d’aide médicale urgente.

C’est en 1971 que la première « ambulance 112 (ex 900) » de l’ACS est agréée par le Ministère de la Santé Publique et ce grâce à une collaboration exceptionnelle de l’Administration Communal de La Hulpe.
En effet, cette dernière a accepté d’organiser elle-même le service, qu’elle a ensuite immédiatement concédé à L’amicale des Corps de Sauvetage ASBL.
Ce fût une première en Belgique en même temps qu’une expérience unique en matière de secours sanitaire. L’ACS est dès lors devenu un Corps de Secours Communal concédé.

On connait maintenant les résultats exceptionnels obtenus par ce partenariat public-privé, surtout que quelques années plus tard les communes de Lasne et Rixensart rejoignait le système.

C’est donc depuis près de cinquante ans que ce service prodigue des soins de qualité aux blessés et aux malades. Son équipe, composée d’environ 400 membres bénévoles dont 150 volontaires actifs sur le terrain, a toujours donné priorité à leur formation et a toujours visé le professionnalisme et l’excellence.

L’A.S.B.L. a acquis du matériel de pointe répondant aux normes en vigueur de sorte que chacune de ces ambulances peut assurer une mission d’aide médicale urgente.

De manière régulière, diverses autorités publiques ainsi que bon nombre de citoyens font appel aux services de secours de l’ACS et ce en vue de bénéficier d’une aide médicale urgente de qualité (la reconstitution annuelle de la bataille de Waterloo ou encore lors des grands rallyes du Télévie depuis près de dix ans à Namur, Charleroi, Liège, Ronquière etc… mais également lors d’évènement catastrophique comme Ghislenghien, Buizingen, Tubize et les attentats du 22 mars) et ou pour tout simplement pour assurer un simple transport sanitaire.

En 2015, les services de secours du Brabant wallon, par application de la nouvelle règlementation sur la sécurité civile, ont été réunis dans une nouvelle structure, la Zone de secours du Brabant wallon, et conséquemment l’ACS est passée de service communale concédé à service zonal concédé.
Le partenariat Public- Privé continue donc avec cette fois ci avec l’entrée en scène de le Province.

Pour maintenir une qualité de service, l’A.C.S. n’a pas d’autre choix actuellement, faute d’infrastructures adaptées, que de laisser, 24h/24h, en charge sur le réseau électrique, leurs ambulances afin de garantir un départ imminent en cas d’appel du 112. Cette situation pose problème notamment en termes de préservation des équipements et de consommation énergétique.

Déjà en 2004, les services opérationnels de l’ACS situés depuis 34 ans dans la rue des combattants à La Hulpe, quittèrent la maison unifamiliale dans laquelle ils opéraient et qui était devenue totalement insalubre.

Ils s’installèrent dorénavant dans un bâtiment flambant neuf et parfaitement adapté aux tâches d’un centre de secours à l’exception des véhicules d’urgences qui stationnent toujours à l’extérieur.

Ce projet fût rendu possible d’une part, grâce au soutien appuyé de Madame Solvay, la marraine de l’association depuis de longues années, et qui n’hésita pas à convaincre de grandes entreprises de la place comme Swift, John Martins, Schweppes …, à participer à son financement, et d’autre part grâce à sa propre et importante participation financière au travers de sa Fondation.

Enfin, une fois de plus les communes de La Hulpe, Lasne et Rixensart appuyèrent cette action en cautionnant les différents financements auprès des banques.

La collecte de fonds

Aujourd’hui, la construction d’une extension au bâtiment principal destinée au départ d’urgence est devenue incontournable.
Elle permettrait enfin d’entreposer à l’abri, les véhicules d’interventions et de garantir leur longévité et celle de leur matériel.

Financée principalement par des fonds privés, l’Amicale des Corps de Sauvetage a bien un projet de construction depuis quelques années mais elle n’a jamais pu l’activer faute de temps à organiser la collecte de fonds.

C’est ainsi que le Bourgmestre Christophe Dister s’est proposé spontanément d’aider l’ACS en créant un groupe composé de membres des trois communes et de sympathisants, en vue de lancer un appel aux dons privés et d’entamer des démarches auprès des pouvoirs publics pour sensibiliser un maximum de personnes à ce projet, dont le coût des travaux est estimé à 500 000 € TVAC.

Voici la composition du groupe :
Christophe Dister, Bourgmestre de La Hulpe,
Patricia Lebon, Bourgmestre de Rixensart,
Laurence Rotthier, Bourgmestre de Lasne,
Didier Vandenbrande Echevin des travaux de La Hulpe,
Bernard Remue, Echevin des travaux de Rixensart,
Alain Gillis, conseiller communal à Lasne,
Mme Solvay, marraine de l’association,
Jean-Louis Watrice, Président du Lions La Hulpe Argentine,
Frédéric Vancrombreucq, avocat,
Geza Ogonovski, architecte.

Nous risquons tous un jour d’être confronté à une situation d’urgence ou l’un de nos proches peut avoir un accident qui requière une intervention rapide et efficace,
Seriez-vous disposé à apporter votre contribution à la réalisation de ce projet ?

En vous remerciant déjà pour votre générosité

Arnold Félix, Président de l’ASBL l’Amicale des Corps de Sauvetage

Info :
Numéro de compte : BE 43 0018 3885 8201


Belges… et fiers de l’être ! – Juin 2018

Catégorie : Message du Bourgmestre

En cette veille de fête nationale, il me tient à cœur de souligner l’importance de notre système politique basé sur la démocratie dite représentative. Cette organisation découle de la Constitution qui régit, depuis sa création en 1831, la séparation des trois pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) et garantit l’ensemble des droits et libertés fondamentales des citoyens.

Le droit de vote

Ce droit fondamental a particulièrement évolué depuis 1831… réservé à l’époque aux hommes fortunés (suffrage censitaire uniquement pour ceux qui payaient le cens c’est-à-dire l’impôt), il est maintenant devenu obligatoire pour tous les belges âgés de 18 ans minimum ; un(e) citoyen(ne) = une voix.

Les ressortissants étrangers

Ils ne sont pas en reste et peuvent aussi voter aux élections communales pour autant qu’ils remplissent certaines conditions et se soient inscrits sur la liste des électeurs au plus tard ce 31 juillet 2018.

Les « primo-votants »

Il n’est certainement pas facile pour un jeune de comprendre notre système électoral et de savoir comment voter.

La Fédération Infor Jeunes Wallonie-Bruxelles asbl a édité une chouette brochure « Je vote, Mode d’emploi – Élections 2018 – 2019 » pour les aider à y voir un peu plus clair. Elle est disponible soit au guichet de l’Administration communale ou sur notre site internet soit directement auprès d’Infor Jeunes.

Pour toute question relative aux élections, n’hésitez pas également à vous informer auprès de Mme Vanden Borre, Chef du Service Population au 02/634.21.61 ou .

Les Conseillers communaux

Alors que les citoyens ont des droits et des devoirs liés à ce statut particulier de Belge, les hommes politiques et les candidats se présentant pour exercer une fonction au sein des organisations du pouvoir, ont également des devoirs à assumer dans une parfaite transparence.

Ainsi, qu’ils soient Conseillers communaux siégeant dans la majorité ou dans l’opposition, ils doivent faire preuve d’une honnêteté intellectuelle sans faille !
Ces élus sont en effet les représentants désignés directement par les électeurs pour une période de six ans suivant le principe de la démocratie représentative.

Le Bourgmestre

Avant tout Conseiller communal, il lui appartient de maintenir une cohésion au sein du Conseil en remettant parfois « l’église au milieu du village ». Ce poste à responsabilités multiples nécessite d’être ferme et fédérateur tout en étant respectueux, bienveillant et attentif.
La représentation n’est que la face visible de la fonction. Être Bourgmestre ne s’improvise pas et demande un véritable engagement personnel, de la polyvalence et un juste équilibre entre savoir-être et savoir-faire !

La prestation de serment

Avant de pouvoir prendre ses fonctions, le Conseiller communal élu doit prêter serment : « Je jure fidélité au Roi, obéissance à la Constitution et aux lois du peuple belge » (article L1126-1 du Code de la Démocratie locale).

Il s’engage ainsi de manière officielle, lors d’une séance publique du Conseil communal, à respecter l’ensemble des lois qui régissent notre Pays et aussi à se faire le porte-parole des électeurs ayant voté pour lui. Il doit donc montrer l’exemple.

Les principes de bonne gouvernance

Ces principes prônent l’exercice du pouvoir en s’inscrivant dans le contexte social, politique et économique actuel. Cette évolution est essentielle et, en même temps, elle serait inutile si les représentants du pouvoir ne respectent pas les valeurs de la démocratie.

De son côté, l’Administration doit encore s’adapter à l’évolution sociétale et technologique pour pouvoir être plus efficace.

La Démocratie participative

Cette expression revient fréquemment… Alors que la démocratie est dite représentative, elle s’inscrit de plus en plus dans une démarche participative via des groupes de travail ou des budgets participatifs. Ces derniers permettent aux habitants de bénéficier d’un budget communal alloué pour concrétiser un projet bien défini.

Les préoccupations du citoyen sont placées au centre des débats grâce à la création de Conseils consultatifs institués par le Conseil communal suivant les règles édictées par le Code de la Démocratie locale (article L1122-35).

Les citoyens peuvent également user de leur droit d’interpellation au Conseil communal moyennant le respect du Règlement d’Ordre Intérieur du Conseil (repris sur le site internet communal) .

Ils sont aussi consultés lors des enquêtes publiques et réunions de concertation réalisées dans le cadre des demandes de permis d’urbanisme.

Promouvoir la démocratie

Même si l’organisation des différents niveaux du pouvoir et de leurs compétences respectives est d’une grande complexité en Belgique, c’est une immense chance de vivre dans ce pays et de pouvoir bénéficier des bienfaits de son système démocratique.

Souhaitons que celui-ci se perpétue encore longtemps !

Pour ne pas oublier l’Histoire de notre Nation, je vous convie, au nom du Conseil communal, à la cérémonie officielle organisée le 21 juillet prochain. Celle-ci débutera à 10 h 00 en l’Église Saint-François-Xavier à Bourgeois où le TE DEUM sera chanté en présence des autorités civiles et militaires.

Les Groupements patriotiques, piliers et témoins de notre Histoire, procèderont ensuite, avec les édiles communaux, au traditionnel dépôt de fleurs au Monument aux Morts à la Maison communale où s’exprimeront les représentants des différents courants de pensée sur un thème commun.

Je vous propose de nous réunir, à cette occasion, pour que chacun puisse se rappeler qu’il est Belge et fier de l’être… avant de partager ensemble cette union autour du verre de l’amitié.

Les traditionnelles festivités organisées par le Comité du 21 juillet égaieront, quant à elles, la place de Bourgeois.

À toutes et tous, je vous souhaite d’ores et déjà d’excellentes vacances et une très belle fête nationale !

Patricia LEBON,
Votre Bourgmestre


Un espace de donnerie à la bibliothèque de Genval

Catégorie : Infos du Collège

Qui dit printemps, dit désencombrement Mais que faites-vous de vos objets en bon état qui pourraient encore servir ? Certains les vendent, d’autres les donnent mais nombreux sont ceux qui ne savent pas quoi en faire. Il existe pourtant une série d’alternatives sur la commune pour éviter que vos objets ne finissent à la poubelle comme le projet d’une donnerie à la bibliothèque de Genval.

Dans sa candidature pour être sélectionnée comme « Commune zéro déchet », la commune de Rixensart a valorisé toutes les initiatives allant dans ce sens sur son territoire (Grand nettoyage de Printemps, familles zéro déchet, prime à l’achat de langes lavables et de fûts à compost, conteneurs enterrés, tri sélectif, boites à tartines et gourdes à l’école, potagers collectifs, ecoteam, etc.) et a mené une réflexion pour en développer d’autres. C’est dans cet esprit qu’elle lance un projet de donnerie en mettant à la disposition des citoyens un local dédié à l’échange d’objets.

La maisonnette, située à l’intérieur des grilles de la bibliothèque de Genval, sera accessible aux mêmes heures d’ouverture que la bibliothèque. Les visiteurs pourront ainsi bénéficier de nombreuses plages horaires pour déposer ou venir chercher des objets : le lundi et mardi de 13h à 16h30, le mercredi de 12h à 19h30, le vendredi de 13h à 18h30 et le samedi de 9h à 12h30.

Quel est le principe ?

Une donnerie répond à des objectifs environnementaux de lutte contre le gaspillage et la consommation à outrance mais aussi à des objectifs économiques et sociaux en pratiquant la solidarité, la simplicité et la création de liens. Il s’agit d’un local accessible à tous pour tous où chacun amène ce dont il n’a plus besoin, en bon état, et prend ce dont il a envie, gratuitement. Le partage se fait en toute convivialité en emmenant pas plus que ce qu’on utilise et en ne revendant pas ce qu’on a reçu. Le tout repris dans une charte « de bonne conduite » affichée à l’entrée.

Quels objets déposer?

Outillage, électro, déco, jeux et jouets, fournitures scolaires, bibelots, vélo, informatique, etc. à l’exception des plantes et des peluches. Un réseau de boites à livres existe pour les livres et des bulles pour les vêtements (Terre, Petits Rien).
Aux alentours de la rentrée scolaire, de Noël ou Pâques, etc. le local pourrait être à thème en ne proposant que du matériel scolaire, des jouets ou de la déco par exemple.

Appel aux citoyens

Afin d’accompagner ce projet pilote, la commune recherche des parrains/marraines pour :
– compléter le matériel nécessaire pour son démarrage (tringle à vêtements, étagères, etc.)
– donner un coup de main pour son aménagement
– et faire régulièrement l’état des lieux du local en le tenant en ordre quotidiennement (évacuation du surplus et des dépôts clandestins) en collaboration avec la bibliothèque et la commune.

Nous recherchons au moins 3 parrains/marraines pour rendre visite au local 1X/semaine en collaboration avec l’école de la Cîme qui passera 2x/semaine. Plus les volontaires seront nombreux, plus légère sera la tâche : les visites seront plus espacées et un système de binôme pourrait être mis en place en cas d’absence ou de congés.

Et si on a trop ?

Le local étant petit, il ne s’agira pas d’en faire un dépôt clandestin. Une affiche/plan reprendra également toutes les alternatives en cas de manque de place, notamment via les donneries virtuelles (mail ou facebook). La commune lancera d’ailleurs bientôt sa propre donnerie virtuelle communale. Il existe aussi une armoire « givebox » devant le cimetière de Genval et une autre devant l’école de la Cîme (18 rue Jean-Baptiste Stouffs).

Les associations caritatives telles le magasin St Vincent de Paul, le Local K organisé dans les parkings du CPAS par le Lion’s Club ou le Troc habit organisé par le service D’Clic dans le quartier Fond Tasnier sont toujours heureux de recevoir vos dons

Ce projet vous intéresse, vous avez des étagères à donner ou de quoi en fabriquer, vous seriez intéressés de participer à l’aménagement ou à la gestion de ce local ? Faites-le nous savoir en contactant le service environnement : 02/634.35.77

L’Echevine de l’Environnement,
S. Van den Eynde