Étangs Gillet

Étangs Gillet

Catégorie : Infos du Collège

print
Après de nombreuses années sans entretien, les étangs Gillet du Bois communal ont été réhabilités en novembre 2016.
Ce travail a été confié à l’IBW (aujourd’hui dénommée inBW), intercommunale du Brabant Wallon spécialisée dans la gestion de l’eau et dans ce type de chantier.
Les travaux ont été réalisés selon un cahier de charge précis approuvé à l’unanimité par le Conseil communal.
Les objectifs visés étaient le curage des deux étangs, la reconstruction et la stabilisation des berges, l’aménagement d’une passerelle et la construction des ouvrages hydrauliques pour la gestion future des étangs.

Le chantier a été pensé comme une opportunité d’amélioration écologique de cette zone sédimentée avec la volonté de restaurer un lieu de promenade agréable.
Pour effectuer ces travaux, les étangs n’ont pas été asséchés afin de préserver la vie aquatique.

Après un contrôle strict de leur qualité, les sédiments des étangs ont été maintenus sur place pour les réutiliser à la construction des digues, des berges et des parois du ruisseau. Une faible partie de celles-ci ont été épandues sur le vallon qui borde le ru Monseigneur afin d’éviter une exportation nécessitant un lourd charroi à l’extérieur du site.

Une visite de l’IBW, 14 mois après les travaux, montre que les boues de curages épandues ont résisté à l’érosion malgré de fortes pluies en 2017 et n’obstruent pas l’écoulement du ru. La nature les a recolonisées à de nombreux endroits.

Les débordements observés en janvier dans le vallon ont été provoqués par l’afflux d’eau dans la vallée lors d’importants événements pluvieux et par une obstruction par des branchages du moine reliant les étangs amont et aval. L’enlèvement de l’obstacle a rétablit très rapidement le niveau habituel du ru.
En cas de fortes pluies, le ruisseau reprend la surverse d’un déversoir d’orage (c’est le principe de fonctionnement de la toute grande majorité des réseaux d’assainissement en Wallonie). La création d’un bac de décantation en amont et le curage complet du petit étang ont reconstitué une capacité d’épuration perdue au fil des ans par les sédimentations.

Ces travaux, réalisés avec des solutions respectueuses de l’Environnement, ont à la fois permis d’améliorer la capacité de transfert des eaux dans cette vallée à très faible déclivité tout en améliorant fondamentalement l’état écologique des étangs au plus grand bénéfice des promeneurs.