Finances communales – Budget 2018 – un équilibre confirmé !

Finances communales – Budget 2018 – un équilibre confirmé !

Catégorie : Informations

L’exercice de confection du budget 2018 qui termine la législature, présenté et approuvé au Conseil communal du 18 décembre, a été l’occasion de retracer une nouvelle fois les perspectives financières de la commune dans un contexte de pression importante sur les finances communales comme l’actualité le souligne régulièrement (augmentation des coûts du personnel y compris le financement des pensions, incertitudes existantes au niveau des recettes des pouvoirs subsidiants, …).

L’équilibre structurel de nos finances à l’exercice propre, retrouvé en 2014 après de nombreuses actions de réduction de dépenses inscrites dans un plan de convergence, est malgré tout atteint tout en maintenant le niveau de service offert à la population!

Il faut rappeler avec insistance que cet équilibre reste acquis à ce niveau sans toucher à la fiscalité communale de base (additionnels à l’IPP et au précompte immobilier) et ce afin de ne pas alourdir les charges du contribuable de notre entité. Ceci démontre que les efforts structurels doivent être maintenus tant sur le plan du fonctionnement, que nous avons limités au maximum, que sur le plan du personnel.

Le plan stratégique financier, qui offre une vue à 3 ans et plus de l’évolution de finances communales, reste un outil de pilotage efficient dont la commune était privée auparavant. Il nous montre que le boni global relativement important pourra être utilisé à des fins de financement d’une partie de nos investissements tout en veillant à ne pas épuiser totalement nos réserves.

Au niveau des investissements, notons globalement une poursuite des projets en cours avec le développement de quelques nouvelles initiatives le tout focalisé sur ce qu’on devrait pouvoir réaliser ou en tout cas engager avant la fin de la législature. Les projets à souligner sont les suivants :

  • Aménagement de sécurité pour l’école de Rosières
  • Travaux d’égouttage
  • Divers travaux de voirie comme ceux prévus av. du Couvent
  • La réfection des trottoirs
  • Divers aménagement de mobilité et de sécurité notamment dans le contexte de la Charte Save
  • Divers travaux dans les écoles
  • Travaux d’isolation et de remplacement de châssis dans certains bâtiments ;
  • Rénovation de la toiture de la Maison communale
  • L’acquisition d’appartements aux papeteries en vue d’augmenter l’offre de logement
  • L’acquisition de véhicules
  • L’extension de l’école de Maubroux
  • Les frais de rénovation de la villa des Charmettes
  • Les frais d’étude pour la place de Bourgeois
  • Les frais d’étude pour un nouveau terrain synthétique à la RUR
  • Construction des locaux pour les mouvements de jeunesse

Un effort particulier est fait au niveau de l’autofinancement et dans la recherche de subsides afin de poursuivre l’effort de réduction de la dette déjà bien entamé lors de la législature précédente.

En conclusion nous pouvons souligner que ce budget respecte les principes de base de la gestion « en bon père de famille » qui veut que l’on ne dépense qu’en fonction des moyens réels dont on dispose. Des points d’attention, principalement liés aux dépenses de personnel et de transfert et à l’érosion de certaines recettes, restent très présents.
Tout l’art de notre bonne gestion financière, opérée tout au long de la législature, est de garder le contrôle de tous ces postes en affinant au mieux nos prévisions.

Imprimer