La Belgique et Rixensart au chevet des abeilles

La Belgique et Rixensart au chevet des abeilles

Catégorie : Vivre à Rixensart

On savait déjà la Région wallonne engagée dans la cause (avec son «plan Maya» dont Rixensart fait partie), c’est à présent au tour du Service Public Fédéral (SPF) dédié à l’environnement, à l’agriculture et à la santé publique de s’inquiéter du sort de nos butineuses. Le SPF a très récemment sorti un «plan Abeilles 2017-2019» pour tenter d’aider ces précieux insectes.

Ce plan a quatre ambitions : aider les apiculteurs, mieux comprendre les racines du problème de la mortalité des abeilles, mieux maitriser les risques de l’activité et mobiliser tous les acteurs concernés.

Pourquoi une telle mobilisation ?

La société BeeOdiversity explique :
Plus de 30 % des colonies d’abeilles disparaissent en moyenne par an en Belgique. Le taux acceptable est de 10 %…
C’est un excellent indicateur de la menace qui pèse sur les pollinisateurs de manière générale (abeilles, papillons, coléoptères, etc).

Pourtant, le bien être des pollinisateurs et le nôtre sont intimement liés ! Cette réalité n’est pas limitée à l’environnement. Elle est également économique.

La pollinisation est le mode de reproduction privilégié d’une majorité des fleurs. Il s’agit du processus de transport d’un grain de pollen depuis les étamines (organe mâle) vers le pistil (organe femelle) permettant la fécondation des plantes. Ce transport est souvent assuré par les insectes pollinisateurs (pollinisation entomophile) dont l’abeille est un des acteurs principaux.

La diversité alimentaire et la biodiversité sont en grande partie le résultat de ce processus de fécondation.

Diversité alimentaire : 30 % de l’alimentation humaine dépend directement des pollinisateurs. Exemple : arboriculture fruitière (poires, pommes, cerises, prunes, etc.), petits fruits (fraises, groseilles, framboises, etc.), cultures maraîchères (cornichons, concombres, melons,…), production de semences (carottes, salades, chicons, etc.), production d’huile (colza, tournesol, lin, etc.).

Certaines études estiment qu’en cas de disparition de l’abeille, le taux d’importation alimentaire augmenterait de 20 à 40 % en Belgique avec des impacts évidents sur l’économie, la consommation énergétique, la santé, etc. Or, si la tendance actuelle perdure, cette fiction pourrait devenir réalité dans 25 à 50 ans… Une étude récente de l’Université de Reading en Angleterre estime quant à elle que le déficit d’abeilles en Europe pour une pollinisation correcte des cultures s’élève à 13,4 millions de colonies, soit 7 milliards d’abeilles.

La biodiversité : la bonne fécondation des espèces végétales par les pollinisateurs est essentielle pour la préservation d’une partie de la flore et de la faune (alimentation, reproduction,…).

Et nous ? Les pollinisateurs ont une réelle valeur :

  • Valeur économique : 84 % des espèces cultivées dépendent des pollinisateurs. Ces espèces génèrent des matières premières, des médicaments, l’alimentation humaine, l’alimentation pour le bétail, des biocarburants,… La valeur mondiale des services rendus par les pollinisateurs représente approximativement 153 milliards d’euros par an.
  • Valeur écologique : la préservation de la flore et de la faune a des effets directs ou indirects sur la qualité de l’eau, la fertilité et la stabilité des sols, la régulation du climat,…
  • Valeur émotionnelle : la pollinisation a un impact bénéfique sur notre santé, la qualité de nos espaces verts, la beauté des lieux,…
  • Valeur éthique : les pollinisateurs participent à la préservation de nombreuses espèces.

Vous désirez accueillir la biodiversité et les insectes pollinisateurs à Rixensart ?

Rien de plus facile :

  • N’utilisez plus de pesticide dans l’entretien de votre jardin.
  • Créez des prairies fleuries comme la Commune le fait !
    Visitez les sites du Poteau à Genval, l’entrée de l’Académie de Musique (rue Albert Croy 2) ou encore le site de bulles à verre avenue Georges Marchal.
  • Adoptez un espace vert communal et transformez-le en véritable zone d’accueil pour la biodiversité : création de jardins potagers, de haies mellifères indigènes…Contactez notre service () et consultez la carte reprenant toutes les sites communaux à adopter.
  • Participez au projet Incroyables Comestibles (Saveurs à partager à Rixensart) initié par la Commune et végétalisez votre rue au moyen de plantes potagères, de fleurs, d’arbustes et de haies indigènes (renseignement au 02 634 35 55 ou sur le site web https://incroyablescomestibles.org/).
  • Participez à l’action « Villes et Village fleuris » organisée par la Commune.

Sylvie Van den Eynde, Échevine de l’environnement.