La commune de Rixensart favorable à la proposition d’une nouvelle école

La commune de Rixensart favorable à la proposition d’une nouvelle école

Catégorie : Informations

Suite aux derniers articles parus dans la presse ces derniers jours, la Commune de Rixensart tient à apporter quelques précisions concernant le dossier de l’ASBL L’Ecole Plurielle, humanités coopératives.

En effet, la commune est favorable à l’idée d’ouvrir une nouvelle école secondaire sur le territoire de Rixensart.

En 2017, suite à un appel à projets pour la création de nouvelles places dans les zones en tensions démographiques, le projet de l’ASBL L’Ecole Plurielle avait reçu un avis favorable du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En février dernier, la Communauté française a alors décidé de leur octroyer des subventions.

L’ASBL L’Ecole Plurielle souhaite s’installer dans les anciens locaux de GSK situés à Genval. Cependant, ce bâtiment est au cœur du quartier Poirier Dieu qui fait l’objet d’un Plan Communal d’Aménagement Révisionnel (PCAR). En effet, à partir du mois de septembre et jusqu’en décembre de cette année, un groupe de travail composé de 10 représentants politiques (2 par groupe politique représenté au Conseil communal) et de 6 citoyens (représentants du quartier Poirier-Dieu, de l’école communale La Bruyère-Genval et de l’association Hommes et Patrimoine) va se réunir à intervalles réguliers afin de discuter de sujets autour de quatre axes principaux :

  • La densité des logements
  • La mobilité
  • Le maillage du site en matière de voiries et de sentiers
  • Les espaces verts

La prudence est de mise en ce qui concerne l’aménagement du quartier Poirier Dieu. Le gouvernement wallon a déjà octroyé un permis d’urbanisme pour une maison de repos sur le site. Permis actuellement examiné par le conseil d’état dans le cadre d’un recours introduit par les riverains du quartier Poirier-Dieu. Dans la continuité du processus initié par le Collège de créer un groupe de travail sur le sujet, il relève du bon sens de prendre les décisions en concertation avec la population et les représentants politiques.

La ministre de l’enseignement, Marie-Martine Schyns, qui avait initié l’appel à projet en 2017, a été avertie de la situation et comprend les contraintes auxquelles la commune est confrontée.

De son côté, la commune explore d’autres alternatives d’implantation de la future école sur le territoire de Rixensart à proposer à l’ASBL L’Ecole Plurielle.

Imprimer