L’état du réseau de la SWDE à Rixensart

L’état du réseau de la SWDE à Rixensart

Catégorie : Informations

A Rixensart, la distribution d’eau est assurée par deux gestionnaires : la Société Wallonne des Eaux (SWDE) et l’in BW. Des conventions régissent les obligations des deux partenaires à l’égard de notre commune, notamment le contrôle régulier des bouches et bornes d’incendies (hydrants).

En juillet dernier, un conseiller communal interpellait le Collège communal afin d’avoir des précisions sur le réseau de la SWDE. Voici les réponses du gestionnaire de réseau :

Quel est l’état d’avancement de la convention relative aux bouches et bornes d’incendies ?

Entrée en vigueur le 1er avril 2018, la convention impose le contrôle des hydrants. A ce jour, les 737 hydrants ont été contrôlés. Il y a lieu de remplacer 16 unités et la signalisation doit être faite pour 182 hydrants. Des devis seront envoyés prochainement à la commune par la SWDE. Une fois approuvés, les travaux pourront être réalisés.

Quel est le rendement du réseau de la SWDE ?

A Rixensart, le réseau de distribution est mixte avec en moyenne 56 raccordements par km. Le niveau de performance d’un tel réseau doit se situer entre 3 et 5 m³ d’eau perdus par jour et par km. A l’heure actuelle, ce volume représente 4,12 m³, une mesure tout à fait acceptable.

Y-a-t’il un manque de pression dans l’avenue du Québec ?

Les mesures prises par la SWDE indiquent une pression qui se situe entre 3,8 et 4,8 bars. Cette variation de pression est tout à fait normale. En effet, plus les clients consomment de l’eau, plus la pression baisse. Cela dit, la législation impose aux gestionnaires une pression entre 2 et 10 bars, la pression enregistrée est donc tout à fait correcte.

Quel est l’état des conduites et quel est le programme des travaux ?

L’âge moyen des conduites est de l’ordre de 43 ans sur une durée de vie de 80 ans. Le réseau est constitué essentiellement de PVC et de fonte ductile.

La SWDE investit chaque année plus de 100 millions d’euros dans le renouvellement et l’amélioration de ses installations. Sa politique de renouvellement est guidée par des choix rationnels systématiquement étayés par une analyse multicritère (âge, nature de la conduite, ILVNE pour Indice Linéaire des Volumes Non Enregistrés, nombre et coût des réparations des fuites, qualité de l’eau…) objective pondérée dans laquelle interviennent notamment, mais pas de manière prépondérante, les travaux d’autres gestionnaires de câbles et conduites ou de voiries.

Ces choix sont étroitement liés aux objectifs de son plan stratégique et de son approche résolument tournée vers un système d’Asset Management (gestion d’actifs). C’est pour cette raison que la SWDEne remplace pas ses réseaux systématiquement, par exemple, lors des travaux d’égouttage et de voirie.

S’ils respectent les règles de l’art, les bureaux chargés des études prennent en compte la présence des autres concessionnaires du sous-sol et prévoient, le cas échéant, la réalisation de sondages préalables en vue d’adapter le tracé des conduites d’égouttage par rapport aux autres installations présentes et de générer le moins possible, voire pas, de frais et de désagréments pour les propriétaires de ces dernières.

Les investissements de la SWDE sont donc le plus généralement réalisés pour d’autres motifs que le suivi des travaux d’égouttage et de voirie.

La liste des investissements réalisés à Rixensart :