Projet de sécurisation du bas de la rue de La Hulpe et des abords des écoles de Rosières

Projet de sécurisation du bas de la rue de La Hulpe et des abords des écoles de Rosières

Catégorie : Mobilité

print
Ce mercredi 28 mars 2018, le Conseil communal a approuvé un avant-projet de réaménagement de la rue de La Hulpe, à hauteur des établissements scolaires et de l’échangeur autoroutier (voir illustration ci-dessous). Cet aménagement, étudié par le bureau d’études Agua, a pour principaux objectifs :

  • La sécurisation des enfants, dans leur cheminement vers l’école.
  • La sécurisation de tous les autres usagers et la fluidification du trafic.
  • La revalorisation de la place de l’Église Saint-André, en lui rendant un caractère villageois.

Aménagement d’un parking

Un nouveau parking est projeté en bordure de la prairie, dans la continuité de l’école de Rosières. Cette nouvelle localisation permettra un cheminement parfaitement sécurisé des enfants, par un lien direct vers les écoles. Ceux-ci n’auront plus à traverser la rue de La Hulpe, une voirie empruntée par environ 12.000 véhicules par jours, dont 1.100 à 1.300 aux heures de pointe du matin et du soir. Cela permettra aux enfants autonomes d’être « déposés » dans le parking, dans une zone de « kiss&drive », et de terminer seuls le chemin vers l’école.
La très forte réduction du nombre de piétons traversant la rue de La Hulpe participera également à fluidifier le trafic. Les bénéfices sont divers, tels que la réduction du temps de parcours et de la pollution, et un accroissement du confort des usagers.

La création d’un giratoire

Étant donné la proximité de l’autoroute et de ses accès, la Commune de Rixensart s’est rapidement associée au Service public de Wallonie (SPW), dans ses réflexions. L’opportunité d’un giratoire a rapidement émergé. En effet, un tel aménagement permet aussi bien de sécuriser, que de fluidifier les flux en lien avec la rue de La Hulpe, les accès au nouveau parking et les accès autoroutiers.

Rectification de la bretelle autoroutière

Lors de l’aménagement de l’échangeur de Rosières, la sortie de l’autoroute venant de Bruxelles a été aménagée de sorte à déboucher sur une place de village, la place de l’Église Saint-André. Même si le trafic était moins important à cette époque, cela représentait néanmoins déjà une situation regrettable, en termes de confort et de sécurité.
De par son implication financière et technique, le SPW souhaite profiter de l’opportunité de ce projet pour dévier cette bretelle le long de l’autoroute. Les impacts pour les cours et jardins seront minimisés au maximum, notamment par la distance de l’implantation de la nouvelle voirie et par la plantation d’une haie. En contrepartie, la vie pourrait basculer à l’avant des bâtiments, sur la place, et offrir une réelle plus-value à l’église et aux mouvements de jeunesse.
Quant à la vente des fruits et des légumes, celle-ci perdurera bien évidemment, à un emplacement concerté du nouvel aménagement.

Revalorisation de la place de l’Église Saint-André

La construction d’un nouveau parking, la meilleure gestion des flux par un carrefour giratoire et la déviation de la bretelle autoroutière sont autant d’opportunités de revaloriser la place de l’Église Saint-André, en lui rendant un caractère villageois, paisible et sécurisé.
A ce stade, tout reste ouvert pour y parvenir. La volonté du Conseil communal est effectivement de bénéficier de la consultation des riverains, pour que la place évolue en accord avec les premiers concernés.

Tous les modes de déplacement pris en compte

Pour finir, notons que le projet n’est pas uniquement dédié aux usagers de la voiture. Même si, au vu de la localisation des écoles, celle-ci restera le moyen de transport privilégié de bon nombre de parents, qui n’habitent forcément pas à proximité. Les cyclistes et les piétons ont également été pris en compte, notamment le pédibus actif depuis plusieurs années, grâce à l’implication de bénévoles. Une attention particulière sera également portée aux déplacements des personnes à mobilité réduite.

Le Collège communal