Archives du mois: novembre 2020

Cube – Projet « Relançons le BW ! » : Participez à la consultation sur la digitalisation !

Article paru le 29/11/2020

Catégorie : Informations

La pandémie du coronavirus est un événement majeur et mondial.

Elle a de multiples conséquences sur nous et notre société. La plus visible et partagée par tous, à l’heure actuelle, a été le confinement.

Certains d’entre nous pensent que la fin du confinement signifiera la fin de la crise. Malheureusement, il nous est déjà possible de dire qu’à la crise sanitaire actuelle suivra une crise économique et sociétale. Ce mot “crise”, nous l’entendons partout et à toutes les sauces, il fait peur car il est défini comme une “période de difficultés”. Cependant son étymologie grecque “krisis” signifie “faire un choix, décision”. En chinois, le mot est composé de deux idéogrammes signifiant : danger et opportunité (wei ji). Une crise serait dès lors le moment opportun pour transformer un danger en opportunité.

Dès lors, nous devons faire face à cette situation nouvelle, révéler l’immense capacité d’adaptation et d’entreprendre de l’humain et saisir cette opportunité de changer les choses !

L’objectif de ce projet Cube est de rassembler les interrogations et les changements d’habitudes des citoyens et des secteurs marchands et non-marchands liés à la crise coronavirus et à la relance. Nous souhaitons ensuite identifier quelles actions les citoyens souhaitent mettre en place pour faire changer les choses.

Grâce aux enquêtes réalisées cet été, le Cube a identifié plusieurs changements dus à la crise, impactant considérablement notre vie personnelle, professionnelle ainsi que la société en général.

Parmi ceux-ci, figure l’essor de la digitalisation dans nos activités de tous les jours.

Le Cube a donc décidé d’approfondir cette thématique en réalisant une consultation selon trois volets différents : le télétravail, l’enseignement à distance et l’isolement de nos aînés.

Le premier objectif est d’identifier les problèmes auxquels vous êtes confrontés actuellement. Quel que soit votre statut ou votre profession, l’avis de chacun est important (travailleurs, enseignants, aidants proches, responsables d’entreprises…).

Le second objectif est d’identifier les solutions qui peuvent être envisagées. Nous attendons vos propositions de solutions, à court ou à moyen terme, très concrètes ou plutôt vagues, c’est ensemble que nous pouvons proposer des améliorations pour notre quotidien et celui de nos proches (enfants, aînés…).

En pratique

La consultation se déroule sur 3 semaines jusqu’au 10 décembre 2020 sur www.cubebw.be.

A l’issue de la consultation, une synthèse des propositions sera réalisées. Des groupes de travail seront ensuite organisés afin d’aborder concrètement la mise en place de certaines actions.


Le service AMO “La Croisée” reste disponible pour vous

Article paru le 29/11/2020

Catégorie : Informations

Le service AMO “La Croisée” est un service d’actions en milieu ouvert s’occupant des jeunes et de leur famille de 0 à 18 ans sur Rixensart, Genval, Lasne et La Hulpe. L’AMO La Croisée travaille à la demande des jeunes et des familles et le cadre est confidentiel ainsi que gratuit.

Durant cette crise sanitaire, le service reste disponible et ils ont réalisé une vidéo pour le faire savoir en proposant une action de solidarité…

Solidarité vs Covid from AMO “La Croisée” on Vimeo.

Pour en savoir plus, consultez le site internet de l’AMO La Croisée : https://amo-lacroisee.jimdofree.com/


COVID-19 : Comité de concertation du 27/11

Article paru le 29/11/2020

Catégorie : Informations

COVID-19 : Le Comité de concertation donne son feu vert à l’ouverture des magasins non essentiels et précise les mesures de lutte contre le coronavirus pour la période de Noël

Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo 

Le Comité de concertation a discuté aujourd’hui de la situation épidémiologique dans notre pays. Malgré la légère amélioration de la situation sanitaire, notre pays se trouve toujours en niveau d’alerte Covid 4.
Le Comité de concertation a pris les décisions suivantes.

1.    Réouverture des magasins à des conditions strictes
Les magasins non essentiels peuvent rouvrir à partir du 1er décembre 2020.
De strictes conditions en matière d’hygiène seront toutefois applicables :

  • le strict respect des règles de base, comme se laver les mains, garder ses distances, porter un masque ;
  • les mesures de prévention doivent être annoncées de manière visible pour tous les visiteurs y compris le personnel et les fournisseurs ;
  • du gel désinfectant pour les mains doit être disponible à l’entrée ; toute personne qui entre dans le magasin doit se désinfecter les mains ;
  • le personnel reçoit une formation appropriée ;
  • le shopping se fait individuellement avec un adulte par séance de shopping. La compagnie d’enfants jusqu’à l’âge de 18 ans inclus est limitée autant que possible ;
  • une visite de magasin est aussi brève que possible et dure au maximum 30 minutes ;
  • le magasin est également responsable de la gestion de la file d’attente à l’extérieur du magasin. Une surveillance de la clientèle qui  attend à l’extérieur du magasin doit être organisée de manière à ce que les règles de distanciation physique soient respectées. L’organisation à l’extérieur du magasin se fait selon les directives des autorités locales

Les conditions portent également sur le nombre maximal de clients par mètre carré de surface accessible :

  • pour les magasins, s’applique la norme d’un client par 10 m² de surface accessible ;
  • les magasins de moins de 20 m² accueillent au maximum 2 clients en même temps, à condition que les règles de distanciation soient respectées ;
  • les grands magasins de plus de 400 m² doivent obligatoirement prévoir un contrôle d’accès ;
  • l’accès aux centres commerciaux, aux rues commerçantes et aux parkings est organisé par les autorités communales compétentes, conformément aux instructions de la ministre de l’Intérieur, de manière à respecter les règles de distanciation, en particulier le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque personne.

Les musées et piscines peuvent ouvrir conformément au protocole de leur secteur.

2.    Période de Noël

Pendant la période de Noël aussi, les règles relatives aux contacts sociaux restent d’application. Dans un souci de bien-être psychosocial, les personnes seules peuvent inviter en même temps leurs deux contacts rapprochés, soit le 24 soit le 25 décembre.
Pour les rassemblements à l’extérieur, la règle des quatre reste applicable.
Le couvre-feu entre 0h00 et 05h00 reste en vigueur, tout comme l’interdiction généralisée de rassemblement. Une interdiction généralisée de vente et de lancement de feu d’artifice est également d’application.

Plus d’informations sur : https://centredecrise.be/fr/news/crisisbeheer/covid-19-le-comite-de-concertation-donne-son-feu-vert-louverture-des-magasins-non


Urbanisme – Annonce de projet

Article paru le 24/11/2020

Catégorie : Informations

La commune de Rixensart porte à l’attention de la population qu’elle est saisie d’une demande de permis d’urbanisme pour un établissement de type « fast food » (McDonald’s), Avenue John Kennedy 4.

L’annonce de projet se déroulera à partir du 25 novembre jusqu’au 15 décembre inclus.

Bien qu’il s’agisse d’une annonce de projet et non d’une enquête publique (car le projet ne déroge ni au Plan de Secteur, ni au Guide Régional d’Urbanisme en ce qui concerne les Personnes à Mobilité Réduite), le Collège communal invite le public à donner son avis dans ce dossier, tout comme dans le cadre d’une enquête publique.

Vous pouvez d’ores et déjà consulter le dossier dans Documents et démarches.

Vos réclamations et observations écrites sont à envoyer, du 1er au 15 décembre 2020, au Collège communal par courrier à l’adresse : avenue de Merode 75 à 1330 Rixensart.

Pour consulter l’avis d’annonce de projet, cliquez ICI.


L’action à l’occasion de la Fête de l’arbre reportée au 16 janvier

Article paru le 23/11/2020

Catégorie : Informations

En janvier, plantons des arbres ensemble !

Ce 28 novembre, c’est la fête de l’arbre.
Pour cette fête qui s’annonçait différente, un concept participatif et solidaire avait été envisagé.
Compte tenu des dernières mesures, l’organisation de cette activité est postposée au 16 janvier 2021.

Petit rappel de l’action :
À la place d’une distribution, nous vous proposons une plantation participative. Notre façon à nous de vous donner l’envie de redéployer nos ailes et nos racines après le confinement que nous avons vécu.
Nous planterons des arbres fruitiers ensemble aux quatre coins de Rixensart, Rosières et Genval pour marquer le coup, pour ne pas oublier, pour insuffler les énergies de changements et l’évolution douce qui sommeille en nous, pour fêter l’année de naissance de vos enfants, pour lutter, à notre mesure, contre le réchauffement climatique en capturant un peu de Co2, pour offrir et récolter le fruit de nos actes, pour un retour à la terre, pour rappeler l’importance de rester un homme debout même si les actions entreprises sont petites… Bref, ces arbres, nous en ferons des gardiens, des nourriciers, des passeurs, des repères pour nos enfants.
Envie de nous rejoindre ? Manifestez-vous auprès du service environnement au 02/634 35 55 ou via agenda21@rixensart.be, nous vous proposons les lieux de plantation et constituerons les groupes de plantation.


Covid-19 : Adaptation de la stratégie de dépistage à partir du 23/11

Article paru le 23/11/2020

Catégorie : Informations

Communiqué de presse : stratégie testing

En date du 14 novembre 2020, la Conférence interministérielle des Ministres de la Santé a décidé d’adapter la stratégie de dépistage. Suite à l’extension et l’optimisation de la capacité de tests PCR dans notre pays, tous les contacts à haut risque asymptomatiques, en ce compris les personnes revenant de l’étranger, seront à nouveau testés par PCR à partir du 23 novembre 2020, au jour 7 qui suit le jour du contact à haut risque. Toutes les initiatives nécessaires étaient prises pendant la semaine du 16 novembre et, donc, les premiers cas à haut risque pourront être testés à partir de la semaine du 23 novembre.

En pratique, cela signifie que les personnes identifiées comme contacts à haut risque d’une personne infectée et qui ne présentent pas elles-mêmes de symptômes obtiendront, par le biais du système de recherche des contacts, un code pour réaliser prélèvement d’échantillon. Si le contact à haut risque a eu lieu dans une collectivité (par exemple, une école ou une entreprise), le médecin coordinateur de cette collectivité sera responsable pour générer ce code. Les citoyens qui reviennent d’une zone rouge à l’étranger doivent remplir un PLF qui évalue le risque encouru. S’ils doivent être testés sur la base de leur comportement pendant leur séjour à l’étranger, ils recevront également le code d’activation par SMS. En dehors de ces situations, un médecin généraliste peut bien sûr toujours créer un code d’activation suite à sa propre analyse des risques ou pour les cas où la procédure ci-dessus ne pourrait pas être suivie.

Ils peuvent utiliser ce code pour se rendre dans un centre de tri et de prélèvement, où l’échantillon est prélevé pour un test PCR, le 7e jour qui suit le jour du dernier contact à haut risque ou après leur retour en Belgique. Pour ce faire, ils peuvent prendre un rendez-vous via l’outil de réservation accessible via www.MaSanté.be. Le résultat du test sera également disponible via ce site.

Il est également possible de lier le test au code à 17 chiffres généré par l’app Coronalert, pour les personnes qui utilisent l’application. Ceci garantit que le résultat du test soit également intégré dans l’application, ce qui est nécessaire pour pouvoir informer des personnes repérées comme contacts à haut risque inconnus via l’application.

Si ce test est positif, le contact à haut risque est placé en isolement pendant au moins 7 jours à compter du jour où le test a été effectué. Si ce test est négatif, le contact à haut risque peut sortir de sa mise en quarantaine, mais nous voulons rappeler l’importance de maintenir une vigilance accrue pendant un total de 14 jours après le dernier contact à haut risque (tenant compte des exceptions en vigueur pour le personnel des soins).

Si aucun test n’est effectué (par exemple, pour un enfant de moins de 6 ans), ou si le résultat du test n’est pas disponible à temps, la quarantaine des contacts à haut risque asymptomatiques cesse après

10 jours à compter du jour du dernier contact à haut risque. Cette quarantaine est ensuite suivie d’une période de 4 jours de vigilance accrue.

Sur le site www.MaSanté.be, les contacts à haut risque asymptomatiques peuvent télécharger, sur la base du code obtenu via le système de recherche des contacts, un certificat de quarantaine pour leur employeur. Cette procédure vise à réduire la charge administrative qui pèse sur les médecins généralistes et leur permettre de se consacrer prioritairement aux patients symptomatiques. La durée officielle de validité du certificat de quarantaine reste de 10 jours afin de pouvoir couvrir toutes les situations.

Cela implique, pour les citoyens qui ont eu un contact à haut risque, ou qui reviennent d’une zone rouge située à l’étranger et qui ont eu un comportement plus risqué, une quarantaine de minimum 7 jours, suivie de 7 jours de vigilance supplémentaire (c’est-à-dire 7 + 7).


Arrêté de police interdisant l’utilisation de moyens de locomotion à des fins récréatives sur la Place Jean Vanderbecken

Article paru le 20/11/2020

Catégorie : Informations

Afin de préserver les infrastructures et le mobilier urbain, d’assurer la quiétude des habitants des logements situés aux Papeteries de Genval et surtout la sécurité de tous les usagers, la Bourgmestre a pris un arrêté interdisant l’utilisation de moyens de locomotion à des fins récréatives sur la Place Jean Vanderbecken.

En effet, le lieu est régulièrement occupé pour y faire du skate, de la trottinette, du vélo… Certaines « figures » occasionnent des dégâts aux infrastructures et au mobilier urbain. Par ailleurs, cela occasionne des nuisances sonores pour les riverains, la configuration des lieux agissant comme une caisse de résonnance qui amplifie les sons. Enfin, la sécurité de tous les usagers doit être assurée en tous temps.

Afin de pouvoir pratiquer cette activité sans danger et sans nuisance pour le voisinage, un projet de skate park est à l’étude.

Pour lire l’arrêté de police, cliquez ici.


Des vélos électriques à louer ? Donnez-nous votre avis !

Article paru le 18/11/2020

Catégorie : Informations


Get up Wallonia ! : Partagez vos propositions pour la Wallonie d’après Covid-19 !

Article paru le 17/11/2020

Catégorie : Informations

Ma Wallonie : c’est quoi ?

C’est une initiative du Gouvernement de Wallonie. Son but : construire ensemble la Wallonie d’après la pandémie de la Covid-19. Une Wallonie prospère, généreuse, où il fait bon vivre.

Santé, emploi, logement, mobilité, environnement, vivre-ensemble : chacune et chacun d’entre nous a des propositions. C’est le moment de les partager vos propositions pour la Wallonie d’après Covid-19 sur mawallonie.be.

En quoi ça consiste ?

Une crise et des défis 
La crise sanitaire du coronavirus nous affecte tous. Elle est loin d’être terminée et ses conséquences seront très lourdes.
Cette crise sanitaire nous donne aussi l’opportunité de réfléchir ensemble à l’avenir de la Wallonie d’après l’épidémie de la Covid-19. Quelle Wallonie veut-on dans un an, cinq ans, dix ans… et même en 2050 ?
Les défis sont nombreux : la Wallonie doit se transformer en profondeur. Il nous faut davantage d’entreprises, créatrices d’emplois de qualité et respectueuses de l’environnement. Il nous faut réussir la transition énergétique et s’engager pleinement dans la voie numérique. Il nous faut garantir à chacune et à chacun un cadre de vie sain, un logement agréable, une mobilité accessible. Il nous faut préserver la santé à tous les âges de la vie, assurer le bien-être des seniors, renforcer la solidarité et les liens sociaux. Il nous faut agir maintenant, pour nous, pour nos enfants et pour les générations futures.
MaWallonie est une initiative du Gouvernement de Wallonie qui donne la parole à chaque citoyen. Chacune et chacun peut formuler ses propositions concrètes pour la Wallonie de demain.

Le calendrier

  • Consultation citoyenne : du 16 novembre au 21 décembre 2020
  • Adoption des mesures et mise en œuvre des actions concrètes : à partir de mars 2021
Chaque avis compte !
La suite ? Ce sera avec vous ! Chaque proposition sera prise en compte et contribuera aux orientations du Gouvernement. Nous resterons en contact par e-mail ou via le site MaWallonie.be pour vous informer de la concrétisation des actions.

Grippe aviaire : informations aux détenteurs particuliers de volailles et d’oiseaux

Article paru le 17/11/2020

Catégorie : Informations

Suite à la découverte de la grippe aviaire chez des oiseaux sauvages dans certaines communes côtières, différentes mesures de prévention ont été prises qui touchent aussi les détenteurs particuliers de volailles et d’oiseaux partout en Belgique. Les détenteurs particuliers sont des familles qui élèvent quelques poulets dans leur jardin, mais aussi les éleveurs de volailles d’ornement et les amateurs d’oiseaux qui ont parfois des centaines d’animaux, ainsi que les colombophiles.

L’objectif des mesures est en premier lieu de protéger au maximum vos animaux contre la grippe aviaire. Cette maladie des oiseaux est très contagieuse, douloureuse et mortelle pour ces animaux. Le virus de la grippe aviaire se transmet facilement par contact avec des oiseaux sauvages ou avec leurs excréments. Les mesures préventives visent à garder les oiseaux sauvages hors de votre poulailler.

Quelles sont ces mesures de prévention ?

  • Vous devez confiner ou protéger vos volailles et vos oiseaux de façon à éviter les contacts avec les oiseaux sauvages.
    Le confinement peut se faire en enfermant vos animaux dans un bâtiment mais il est aussi possible de les laisser à l’extérieur, si ils se trouvent sur un terrain ou une partie de terrain qui est entièrement fermée au moyen de treillis ou de filets, tant sur les côtés qu’au-dessus. Les mailles du treillis ou du filet peuvent avoir un diamètre maximum de 10 cm de sorte que les oiseaux sauvages de la taille d’un canard ne puissent pas passer au travers. Une toiture étanche n’est pas obligatoire, mais est tout de même recommandée.
  • Vous devez aussi nourrir et abreuver vos volailles et oiseaux à l’intérieur ou de façon à rendre impossible le contact avec les oiseaux sauvages. En outre, vous ne pouvez pas les abreuver avec de l’eau de réservoirs d’eaux de surface ou de l’eau de pluie accessibles aux oiseaux sauvages.

En outre, les marchés et rassemblements de volailles et d’oiseaux seront réglementés plus strictement, dès que les mesures concernant le covid-19 permettront à nouveau de tels évènements. Cela est nécessaire afin d’empêcher la propagation éventuelle de la maladie de se propager dans le secteur des détenteurs particuliers. Les rassemblements sont tous les événements ou activités lors desquels des oiseaux de différents détenteurs amateurs sont réunis, par exemple pour une exposition, une foire ou un concours, ou – dans le cas des pigeons voyageurs – des vols de compétition.

L’AFSCA souligne qu’il n’y a aucun risque en ce qui concerne la consommation de viande de volaille et d’œufs. Vous pouvez donc continuer à utiliser les œufs de vos animaux sans aucun problème!

Pour plus d’informations, vous pouvez toujours consulter le site Internet de l’AFSCA : www.favv-afsca.fgov.be/professionnels/productionanimale/santeanimale/grippeaviaire/.